métier de l'hôtellerie

Derrière chaque comptoir de restaurant, chambre d’hôtel et bar, il y a des professionnels à l’œuvre. Ils accueillent et servent les clients tout en veillant à leur confort. Ces emplois très exigeants sont en évolution constante en raison de la forte demande de professionnels dans ces postes.

Plus d’un million de salariés dans le secteur

Près d’1 million de personnes travaillent dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, les trois quarts de ces travailleurs travaillent dans la restauration. Ce terme fait référence à toute personne qui prépare et sert des repas. Cela passe par la restauration traditionnelle, les restaurants gastronomiques, les brasseries et les cafés-restaurants, ainsi que les traiteurs collectifs qui préparent des repas pour les écoles, les hôpitaux et les entreprises. Le nombre d’offres d’emploi Restauration est en augmentation constante depuis la pandémie.

La demande dans l’hôtellerie est la plus concentrée en Île-de-France et en région PACA, et dans les zones les plus touristiques. Avec l’augmentation du tourisme d’affaires, de plus en plus d’hôtels s’ouvrent à ce type de clientèle. Cela a conduit à une concurrence accrue entre les hôtels, de nombreux hôteliers indépendants envisagent de rejoindre de grands groupes comme Accor ou Louvre Hôtels.

Il existe de nombreuses professions que les gens souhaitent exercer dans ce secteur. Les plus courants sont dans le service et la cuisine. Cela comprend les cuisiniers, les aides-cuisiniers et les serveurs dans les restaurants et les entreprises hôtelières.

D’autres peuvent choisir de travailler comme agents de réservation, femmes de ménage ou réceptionnistes dans des hôtels. De plus en plus de professionnels de ces industries travaillent avec des chaînes hôtelières. Il s’agit notamment des gestionnaires d’événements, des gestionnaires de recettes, des économistes et d’autres experts en contrôle des coûts.

Des opportunités à saisir tous les jours

Il existe de nombreuses opportunités prometteuses dans ce secteur pour les personnes avec ou sans expérience et formation. 15% des postes sont actuellement vacants, les professionnels se font concurrence pour attirer les jeunes.

Il existe également d’excellentes options de mobilité dans ce secteur, on dénombre environ 200 000 entreprises du secteur réparties sur l’ensemble du territoire. La plupart de ces entreprises sont concentrées dans quelques grands groupes qui contrôlent l’essentiel du marché.

Environ 400 000 emplois du secteur du tourisme sont localisés en région parisienne. Avec autant de personnes nécessitant un logement et une restauration, cette demande encourage chaque année des milliers de nouveaux professionnels à entrer dans la profession.

Chaque année, Pôle emploi et le Crédoc réalisent l’enquête « Besoins de main-d’œuvre ». Cette enquête recense plus de 200 000 offres d’emploi dans l’hôtellerie et la restauration. Ces ouvertures nécessitent des profils variés : travailleurs novices, travailleurs expérimentés, travailleurs hautement qualifiés pour les entreprises de luxe ou réputées et diplômés universitaires pour les postes de direction.

Les emplois dans l’industrie hôtelière offrent une grande flexibilité. Plutôt que de travailler à temps plein, les employés de l’hôtel peuvent choisir de travailler des heures différentes chaque jour, y compris les jours de semaine, les week-ends et les nuits.

Travailler dans l’hôtellerie offre de nombreux avantages. L’un est la diversité culturelle entre les travailleurs et les clients. Cela permet aux employés de ces entreprises de se familiariser avec différents peuples, cultures et langues. La maîtrise de l’anglais est nécessaire pour travailler dans ce domaine.

Depuis la pandémie du Covid, le secteur est en pleine restructuration et de nombreuses entreprises peinent à recruter de nouveaux salariés. Les emplois saisonniers se multiplient et les recruteurs rivalisent d’imagination (entre hébergement, rémunération et autres avantages) pour attirer des jeunes. Avec une reprise du tourisme, reste à voir comment le secteur va pouvoir s’adapter à cette pénurie de main d’œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *