métier audit

Vous terminez en juin vos études en économie, administration des entreprises ? Vous serez diplômé d’ici la fin de l’année scolaire d’une Grande école de commerce ? Si vous avez une bonne capacité d’analyse, les métiers de l’audit sont peut-être faits pour vous.

Qu’est-ce que l’audit ?

Une étude menée par l’Apec intitulée « Les métiers cadres porteurs en 2022 » est parue en février dernier. Au sein du groupe intitulé « Formule 1 » pour la forte progression de ses recrutements en 2021 par rapport à 2019, se trouvent les métiers de l’audit et de l’expertise comptable.

Les métiers du domaine audit ont visiblement de beaux jours devant eux. Pour qui s’intéresse aux chiffres et à la santé financière d’une entreprise, ce secteur offre plus d’une opportunité. Bien entendu, il s’agit d’avoir les compétences requises et les valeurs fondamentales qui vont avec.

Loin d’être punitif, un audit est avant tout préventif. Il tire son nom de l’anglais qui signifie « vérification des comptes ». Il s’agit d’un rapport écrit servant de base concrète à l’élaboration d’une amélioration. Pour le rédiger, les auditeurs se réfèrent notamment aux normes ISO, aux règles comptables et à la législation des entreprises en vigueur.

Le métier d’auditeur financier

Le métier d’auditeur financier s’exerce au sein de grands cabinets d’audit. Il est en effet nécessairement indépendant de l’entreprise qu’il évalue. Son but est d’examiner les finances d’une entreprise à travers le prisme de la conformité et de la législation. Pour mener à bien son travail, il a accès à tout document et résultat, il échange avec les plus hauts responsables de l’institution auditée.

Ses conclusions peuvent avoir un impact sur l’avenir de l’entreprise. Par conséquent, il doit être sûr de ses compétences, de son esprit d’analyse et de synthèse. Doué d’une mémoire infaillible et d’une grande adaptabilité, il est aussi autonome dans son travail. De fait, il enchaîne les missions d’une entreprise à une autre. Si vous lisez cet article alors que vous êtes en pleine réflexion quant à une éventuelle reconversion professionnelle, sachez qu’il existe des masters spécialisés dans le domaine qui attirent de nombreux étudiants chaque année.

Le métier de Business analyst

Aussi appelé consultant fonctionnel ou encore analyste d’affaires, le business analyst étudie les chiffres de ventes. Son objectif ? Apporter des éléments tangibles pour permettre à la direction de structurer une stratégie sur le long terme. Ses principales qualités sont l’analyse et le recul. En effet, le business analyst voit plus loin que les chiffres.

Au quotidien, il met en place des études quantitatives et qualitatives. Elles lui permettent de comprendre le comportement et les motivations des consommateurs. Grâce à elles, il peut mieux anticiper les évolutions et être force de propositions. À la croisée de plusieurs services, il a une excellente culture informatique, économique et commerciale.

Le métier d’analyste KYC

L’analyste KYC pour Connaître votre client, de l’anglais Know your Customer, est un métier relativement récent. Il est chargé de limiter les opérations risquées que pourrait prendre son entreprise. Pour ce faire, il collecte des informations sur chaque client, vérifie son historique, ses transactions, sa réputation. Il monte des dossiers qu’il transmet à sa hiérarchie. Il effectue également une veille constante.

En débutant votre carrière dans l’audit, vous apprenez à gérer la pression, à aiguiser votre méthodologie. Ces métiers exigeants demandent plus d’un savoir-faire et la plupart des employés ont un cursus scolaire complet. Certains atteignent même des niveaux bac + 8. Éthique et discrétion sont les clés indispensables pour réussir dans ce domaine. Au-delà, les secteurs du conseil et de l’expertise comptable sont autant de possibilités pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *